logo loof

Royal Canin

Actualités

Connexion

black_patte.png

Vidéos

Visiteurs

731253
Aujourd'huiAujourd'hui315
HierHier424
SemaineSemaine2419
MoisMois8255
TotalTotal731253

Qui est en ligne ?

Nous avons 53 invités et aucun membre en ligne

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Avez-vous déjà vu un chat bleu ? Non, me direz-vous. Dans le monde félin, la couleur bleu désigne simplement un chat gris décliné dans différentes nuances.

Le Bleu Russe porte en lui une histoire compliquée. Cela apparaît dans le grand nombre de noms qui lui furent donnés au fil des temps. D'après la légende, les premiers sujets ont débarqué de leur Russie natale en Angleterre à la fin du 19ème siècle, apportés dans les soutes des bateaux de commerce. On les appela tout d'abord chat de l'Archange ou Archange bleu (du nom du port d'Arkhangelsk situé sur la mer blanche) ou Blue Foreign (Bleu étranger).

 

 

type anglais               type americain  
Il existe deux types, anglais (à gauche) et américain (à droite).

Selon d'autres hypothèses, cette race serait plutôt originaire du Bassin méditerranéen comme le Chartreux, ce qui lui valu le nom de chat de malte, chat bleu ou chat espagnol. Des chats bleus existaient déjà en Europe et jusqu'en 1912, tous les chats étaient exposés dans la même classe, donc mélangés avec les Chartreux et les British Shorthair et ce n'est qu'en 1939 qu'il prit la dénomination définitive de BLEU RUSSE.

La seconde guerre mondiale marqua le déclin, pour ne pas dire, la fin de l'élevage du Bleu Russe, pour ne réapparaître que dans les années 60 où quelques éleveurs britanniques et scandinaves firent subir aux quelques sujets restant des croisements avec des siamois porteurs de bleu. Le bleu russe y gagna certainement ses beaux yeux verts mais en affirmant beaucoup trop sa silhouette, lui donnant au passage l'air d'un Siamois. Les éleveurs firent donc machine arrière pour revenir au type initial dans les années 65 en interdisant les mariages avec les Siamois.

C'est également en 1900 que les premiers sujets arrivèrent aux USA, mais ce n'est que dans les années 60 que la race atteint sa popularité Outre-A1tlantique. Le bleu russe est aujourd'hui surtout très répandu aux USA, dans les pays scandinaves, en Grande Bretagne, en Allemagne et au Japon où il est vénéré.

Il n'a vraiment démarré en France que dans les années 80 avec l'élevage de Madame ROBIN (qui a cessé toute activité depuis) et par celui de Madame AILLAUD, notre Vice-Présidente, à qui nous devons tout dans l'amélioration de la race.

 

Ajouter un commentaire
  • Aucun commentaire trouvé

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.