lundi, 06 avril 2015 15:06

Chagrin à la mort de mon chat, Belaud

Écrit par  Joachim du Bellay
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Belaud

[…] J’ai perdu depuis trois jours
Mon bien, mon plaisir, mes amours,
Eh quoi ! Ô souvenance grève !
A peu que le cœur ne me crève,
Quand j’en parle ou quand j’en écris :
C’est Belaud, mon petit chat gris,
Belaud qui fut par aventure
Le plus bel œuvre que nature
Fit onc en matière de chats ;
C’était Belaud la mort aux rats,
Belaud, dont la beauté fut telle,
Qu’elle est digne d’être immortelle.

Lu 885 fois
Plus dans cette catégorie : « Au revoir Tasha Douchka, ma douce »
Connectez-vous pour commenter