lundi, 06 avril 2015 16:17

Eros

Écrit par  Monique Rogier
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Eros

Pour toutes celles et ceux qui ont eu le bon goût de venir à l’Assemblée Générale du Club, la récompense, cette fois, c’était Moâ.

C’est vrai que j’ai fait mon p’tit effet. J’ai bien noté qu’il y avait quelques candidats (candi-dates) au kidnapping !

J’espère bien ne pas avoir du succès qu’avec les humains… avec mon nom j’annonce la couleur…

J’ai déjà démarré ma carrière, début octobre, à Grasse, avec une belle expo (176 chats) et j’ai fait le best in show samedi et dimanche ! Je me suis montré souriant, aimable, ronronnant… ce qui a achevé de liquéfier les quatre juges présents.

A la maison, je suis très « espiègle » dit ma nouvelle mère humaine… Je suis TRÈS copain avec un ancien roi des podiums « Orphée », un pote qui la ramène parce que sa première maîtresse était une danseuse du Crazy Horse… et qui me parle de ses expos, comme les grognards de Napoléon parlaient de leurs campagnes.

Il m’a tout de suite cédé une de ses souris sur laquelle j’avais jeté mon dévolu et moi je n’ai pas cafté quand il a braqué mes croquettes chaton. Donnant-donnant comme dirait l’autre !

On s’amuse beaucoup : on se met de chaque côté d’une porte et on attend la passage d’une fille. Vlan ! on lui saute dessus ! Elle couine, crache et nous on se marre bien !

Il faut bien que je vous avoue une autre de mes liaisons. Avec une fille. Si, si ! presque inavouable, car c’est une chienne ! un labrador ! une montagne de muscles, comparativement à moi qui aime encore bien faire le bébé, à l’occasion.

Je sens bien que là on va s’éclater dans les années à venir avec « D’Jazz ». Quand ils m’ont adopté, mes nouveaux parents étaient un peu stressés à cause du chien, avec un bébé etc, etc. C’était sans compter sur mon charme slave : la labrador est raide gâteuse de moi j’vous l’dis ! Quand elle a lu « Eros » sur ma fiche signalétique, elle a dû penser « encore un italien un peu mafieux… » Elle m’a clairement annoncé la couleur : « Tu vas m’aider à braquer et manger autre chose que des croquettes… »

Elle est brave avec moi, me donne des grands coups de langue sur les moustaches. Je lui passe mes petites pattes autour du museau. C’est clair, on s’aime ! même si quelquefois, elle ne sent pas le Guerlain, comme moi, à force de faire des câlins à ma maîtresse, mais bon ! Je ne peux rien lui refuser.

Eros1Après quelques délits mineurs, nous sommes passés à « du lourd » : braquer le saucisson laissé (très bêtement) sur la table de la salle à manger ! J’ai été pris en flag, traînant et tirant sur la ficelle du saucisson pour l’apporter à ma copine. Le temps que maîtresse arrive… trop tard, le saucisson était dans la gueule de ma cop’s qui mâchait ça comme du chewing-gum ! elle a aimé la délicatesse du pur porc !

arabesqueGF

Lu 1401 fois
Connectez-vous pour commenter