lundi, 06 avril 2015 16:21

Ludmillia de Tireby

Écrit par  Cécile Tétaud
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Ludmillia de Tireby, ma Loulou, est une princesse. Impossible de fixer ses pauses magnifiques. Enfin nous avons réussi à saisir une image. Que dire à son sujet ? C'est la plus admirable des chattes qui puissent exister ! J'entends déjà des murmures, que dis-je ! des cris de protestations, justifiés sans doute. « Les Chats » de Baudelaire vont nous réconcilier :

Ludmillia

Les amoureux fervents et les savants austères

Aiment également, dans leur mûre saison,

Les chats puissants et doux, orgueil de la maison,

Qui comme eux sont frileux et comme eux sédentaires.

Amis de la science et de la volupté,

Ils cherchent le silence et l'horreur des ténèbres

L'Erèbe les eût pris pour ses coursiers funèbres,

S'ils pouvaient au servage incliner leur fierté.

Ils prennent en songeant les nobles attitudes

Des grands sphinx allongés au fond des solitudes,

Leurs reins féconds sont pleins d'étincelles magiques,

Et des parcelles d'or, ainsi qu'un sable fin,

Etoilent vaguement leurs prunelles mystiques.

C'est très beau et très vrai mais notre Bleu Russe est une œuvre d'art qui bouge et qui s'exprime parfaitement. Il vous apprend son langage en cours accélérés. Ma Loulou est très bavarde, elle donne son avis sur tout ce qu'elle voit. Assise sur son tabouret devant la fenêtre, elle commente le ballet incessant des petits oiseaux (genre mésange) et la présence importune des plus grands (genre merle). Elle manifeste sa mauvaise humeur lorsque le temps ne lui permet pas ses sorties agréables dans le jardin. J'essaie de lui dire que ce n'est pas de ma faute mais je vois bien à son regard que mes pouvoirs étant ceux qu'elle croit, je ne fais pas beaucoup d'efforts pour améliorer les choses. Quelquefois aussi, il y a de quoi être indigné lorsque l'heure du lever sonne et qu'il ne se passe rien, après un discret avertissement, le risque est de se faire piétiner pour que ça bouge ! Mais il faut être juste, elle peut faire preuve de magnanimité quand elle vient gentiment ou très discrètement vérifier si tout va bien et repart silencieusement. Elle peut rester des heures à observer nos menus gestes, en boule, les bras croisés pourrait-on dire. Elle sait aussi faire remarquer qu'il est temps de s'asseoir un peu, afin de pouvoir s'installer sur les genoux sinon elle bondit sur nos épaules et nous voilà avec une superbe écharpe. Surtout, elle nous réserve des moments de pur bonheur en retenant toute notre attention avec ses caresses (elle appuie très fort sa tête sur notre visage), ses doux murmures bien à elle, ses bisous très spéciaux (nez dans le cou, dans les cheveux ). C'est un amour de chat qui apporte calme, sérénité que l'on aime tellement prendre dans ses bras, poser la joue sur sa fourrure sublime et... tout oublier un moment.

Lu 1722 fois
Plus dans cette catégorie : « Jade et Julia, sœurs de lait
Connectez-vous pour commenter