lundi, 06 avril 2015 08:50

Filet de protection

Écrit par  Fabienne
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Chères adhérentes, chers adhérents,
Nous savons tous que nos chats ne sont pas à l’abri de dangers de toutes sortes. Un nouvel onglet appelé « sécurité » contient des articles qui nous donnent des conseils ou nous mettent en garde contre ces dangers. N’hésitez pas à nous faire part de vos expériences qui peuvent nous aider à prévenir et à éviter les dangers. Voici le témoignage d'une adhérente sur le filet de protection qui évite les chutes d'une fenêtre ou d'un balcon...

Il faisait particulièrement doux cet après-midi de janvier 2007. Mes fenêtres parisiennes du 3ème étage étaient ouvertes : j’étais contente d’avoir un peu d’air après des jours et même des semaines de froid. J’écoutais de la musique tout en vaquant à diverses occupations. Mon Bleu Russe aussi vivait sa vie de chaton - il avait tout juste 9 mois à l’époque – entre les siestes dans son panier moelleux ou au-dessus de l’armoire dans la chambre d’amis, et les explorations minutieuses de chat-curieux-de-tout, ou les parties de chasse avec sa souris en poils de lapin.

Nous étions déjà en fin d’après-midi quand le téléphone a sonné. « Allo », dis-je, sans me méfier. « Mme ---------- ? » demande une voix d’homme. « C’est bien moi. » répondis-je. « C’est le Dr. ----------- de la clinique vétérinaire de la Porte d’Orléans. Votre chat a eu un accident et se trouve chez nous. » Je n’en crois pas mes oreilles. Je lui fais répéter 2 fois avant de comprendre ses paroles. Je mets mon manteau en vitesse, attrape le tramway et file chez ce vétérinaire que je ne connais pas. Arrivée là-bas, je vois mon Bleu Russe dans une cage, l’air complètement malheureux, la mâchoire inférieure ensanglantée. Je m’approche de la cage et lui dis plein de choses d’un ton rassurant, ton qui ne me convainc pas moi-même… Mais ma voix a l’air de le calmer… Il me répond péniblement, sa mâchoire endolorie. En fait, c’est une voisine maman-chat, habitant l’immeuble d’à côté et qui ne me connaît pas, qui l’avait trouvé en bas, visiblement tombé de la fenêtre. Sans hésiter, elle avait emmené mon chat chez son vétérinaire, qui avait trouvé mes coordonnées par la puce électronique. L’histoire se termine bien puisque mon chat n’avait qu’une petite fracture de la mâchoire.

Et je me suis retrouvée avec LE problème de savoir comment faire pour qu’il ne retombe pas. Mon vétérinaire m’a assurée que les chats n’ont pas ce genre de mémoire, et que même s’il est tombé une fois, il ne se souviendrait pas de ses malheurs pour éviter une 2ème chute. Je ne m’étais pas méfiée de mes fenêtres parce qu’il n’y a pas d’arbres proches qui puissent abriter des oiseaux-bonheur-de-proie. J’ai pensé qu’il n’y avait pas de danger, mes chats précédents n’ayant pas trouvé d’attirance particulière pour les fenêtres de l’appartement. Heureusement, il a recommencé à faire froid, et les fenêtres se sont refermées. Mais le printemps, le vrai, arrivait. Je ne pouvais pas vivre avec les fenêtres fermées le reste de nos vies à mon chat et à moi. Que faire ? J’ai compté 6 fenêtres qu’il fallait blinder. J’ai pris les mesures et ai commencé à chercher un système pas trop coûteux quand même, mais nécessairement efficace. Le meilleur système trouvé, avant de me décider pour celui que j’ai fini par faire installer, était une espèce de moustiquaire quasi-transparent, mais qu’il aurait fallu fixer sur un cadre qui serait fixé à l’encadrement de la fenêtre. De plus, je suis locataire, par conséquent je ne voulais pas m’engager dans de vastes travaux, et de surcroît, risquer le veto de la gérance. Après moult recherches sur Internet, j’ai fini par trouver un site :

https://www.zooplus.fr/shop/chats/chatieres_filets_protection_chat

qui proposait le système idéal (ou presque, comme la perfection n’est pas de ce monde). Ce sont des filets de protection qui existent en transparent, mais aussi en noir (je ne vois pas trop l’intérêt du noir, mais je l’indique quand même). Voici ce que dit le site : « Filet de protection imperméable et résistant pour l'intérieur et l'extérieur, taille de la maille : 3 x 3 cm, spécialement conçu pour les chatons et chats de petite taille ou de race à petite tête. Vous permettez à votre chat de respirer sans danger un peu d'air frais et vous sécurisez votre balcon ou votre terrasse avec un filet de protection. Le filet peut être fixé facilement au mur grâce aux crochets, aux chevilles et à la corde de fixation fournis. »

Je vous assure que je n’ai pas de parts dans la société en question : mon seul souci étant de partager avec vous ma découverte. Je suis ravie de mes protections et mon chat aussi. C’est un peu compliqué à installer : il faut être deux. Les prix varient de 14,90 € à 54,90 €, selon les dimensions, avec souvent des promotions (économies de 3 € à 11 €/pièce). Mon fils a eu peur que ça fasse cage, mais le résultat est qu’on le remarque à peine. J’ai rajouté des crochets, des chevilles et des cordes de fixation à ceux fournis parce que j’avais plusieurs espaces à protéger. Leur système est conçu pour un filet par espace.

filetprotectionfiletprotection1

Lu 1416 fois
Connectez-vous pour commenter