dimanche, 22 juillet 2012 05:47

Il y a longtemps que je t'aime

Écrit par  Cyril Jacob
Évaluer cet élément
(0 Votes)
CalysCalys, alias G’Calice, est née le 10 juin 2011 dans la chatterie de Betty Blue. Mais mon désir d’accueillir un Bleu Russe est bien plus ancien. J’ai été séduit par leur élégance, leur corps long et fin, et leurs yeux magnifiques à la couleur d’émeraude. Comme tous les chatons, il était nécessaire que Calys reste avec sa maman pendant les trois premiers mois de sa vie, et j’ai eu le plaisir d’accueillir toute la famille pendant plusieurs semaines : Daphné, la maman, et ses trois chatons, Gavroche, Gorki et Calys.
Je me souviens des premiers jours : la petite famille, apeurée par la découverte d’un nouvel environnement, s’est réfugiée sous le canapé. L’appel des croquettes a finalement eu raison de leurs craintes, et très vite, les trois chatons se sont approprié les arbres à chats et les jouets que nous leur avions préparés. La canne à pêche, notamment, a eu beaucoup de succès. Quel bonheur de les voir grimper, sauter et courir dans toutes les directions ! Après plusieurs jours, les chatons commençaient à prendre l’habitude, le soir, de venir se blottir contre nous et de s’endormir sur nos jambes. Plus question alors pour nous de bouger, de peur de troubler leur sommeil. Il a bien fallu rendre Daphné et les trois petits à Jérôme — que je remercie à nouveau pour tous les conseils qu’il nous a donnés — et nous n’avons retrouvé Calys que deux mois plus tard. Elle avait déjà beaucoup grandi.

De retour à l’appartement, Calys est un chaton très dynamique, joueur, et très bavard : elle a toujours quelque chose à raconter ! Calys n’a pas peur de l’altitude, elle s’accroche aux rideaux et grimpe sur les meubles les plus élevés afin d’observer attentivement la pièce dans laquelle elle se trouve. Elle aime beaucoup jouer les prédateurs : tapie dans son tunnel, elle attend le passage de sa proie, une petite balle ou un lacet que nous agitons. Et lorsqu’une véritable proie — comme un moustique — entre dans l’appartement, elle s’affole, se met, curieusement, à ronronner et prend tous les risques pour tenter de l’attraper ! Elle est néanmoins un peu maladroite, renversant vases et objets qui se trouvent sur son passage ! Mais qu’importe, l’essentiel est d’attraper ce moustique, non ?

L’expérience nous a montré qu’elle faisait une piètre chasseuse ! Lorsqu’elle ne joue pas les apprenties chasseuses, Calys aime beaucoup décoller les stickers muraux, c’est une véritable guerre — perdue d’avance — que nous menons pour essayer de les protéger ! Loin d’être timide, Calys est au contraire curieuse de rencontrer d’autres personnes. Et en général, son pouvoir de séduction opère rapidement. A vrai dire, comment pourrait-il en être autrement ?

Tout le monde s’accorde à dire que Calys est une chatte magnifique ! En quelques mois, notre Calys a su trouver sa place parmi nous, et nous sommes bien conscients de tout le bonheur que nous apporte notre petit compagnon poilu !

Lu 1126 fois
Connectez-vous pour commenter