Visiteurs

911384
Aujourd'huiAujourd'hui21
HierHier150
SemaineSemaine843
MoisMois21
TotalTotal911384

Qui est en ligne ?

Nous avons 20 invités et aucun membre en ligne

samedi, 21 juillet 2012 18:44

L'arrêt des chaleurs sans contraceptif

Écrit par  Monique et Guy Rogier
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Nous sommes nombreux à avoir administré des contraceptifs à nos minettes. Monique et Guy ont testé avec succès une autre méthode, préconisée dans un article tiré de Manuel de l'élevage, recueil des idées reçues en élevage canin et félin, distribué par notre sponsor Royal Canin. Les textes du manuel sont extraits de thèses vétérinaires sous contrôle de l'Ecole Nationale Vétérinaire de Maisons-Alfort. « En deux jours», expliquent Monique et Guy, «les chaleurs de Freyja étaient terminées ».
FreyjaBettyBlue

Voici l’extrait qui retiendra peut-être toute votre attention…La chatte est une espèce à ovulation provoquée. Une façon d’induire l’ovulation est la stimulation vaginale. Un écouvillon (ou coton-tige) est introduit dans le vagin de la chatte et tourné délicatement. Il faut répéter ce geste au moins 5 fois à 30 minutes d’intervalle. Chaque pénétration ne doit durer que 5 secondes. Il faut répéter ce geste 12 à 24 heures plus tard pour augmenter les chances d’induire l’ovulation. Le « cri coïtal » est une bonne indication que l’ovulation a pu avoir lieu. Les ovulations spontanées peuvent être fréquentes, particulièrement chez les chattes plus âgées. Il semble que l’ovulation puisse survenir sans qu’il y ait accouplement, en réponse à la vue, à l’odeur et aux miaulements du mâle. Même les caresses d’un propriétaire pourraient être suffisantes pour induire l’ovulation. Toutes les méthodes qui induisent l’ovulation provoquent une pseudo-gestation. La chatte va alors sécréter de la progestérone pendant environ 40 jours et peut rentrer en chaleurs 10 jours plus tard en moyenne. La chatte pseudo-gestante ne montre en général aucun signe évoquant une gestation et ne développe pas de lactation.

Didier préconise l’utilisation du thermomètre, digital de préférence, à celle d’un coton-tige afin de ne pas risquer de laisser des fibres dans le vagin de la chatte, source d’une éventuelle infection.

Un grand merci à notre sponsor Royal Canin qui nous a autorisés à diffuser cet extrait.

Lu 1934 fois
Connectez-vous pour commenter